A propos de l'économie sociale et solidaire

L’association Initiatives, présidée par mon ami Pascal Colin, organisait aujourd’hui une rencontre sur « l’économie sociale et solidaire » à Bourg-la-Reine.

Ce terme regroupe un ensemble d’associations (voire de coopérations, de mutuelles, de fondations, de syndicats) fonctionnant sur des principes d'égalité des personnes, de solidarité entre membres et d'indépendance économique. A l’inverse de l’économie capitaliste, elle n’est pas fondée sur la recherche du profit mais pour autant accepte l’économie de marché.

Le RSA qui a pour vocation à réinsérer les personnes par l’économie participe de ces approches sociales et solidaires.

Il y avait là beaucoup de représentants d’associations locales fondées sur la solidarité et portées par un grand enthousiasme. Et, paradoxalement, je pensais à Houellebecq qui désespère de l’homme d’aujourd’hui, enfermé dans un individualisme exacerbé qui le conduit à une solitude de plus en plus irrémédiable.

Je me disais que la démarche de tous ces militants associatifs était précisément le contraire de cet individualisme qui sévit effectivement.

Et si  l’économie sociale et solidaire, toute balbutiante qu’elle est, était le prémice d’une profonde transformation de la société, donnant naissance dans un temps que nous ne pouvons pas connaître à une nouvelle civilisation ?

{jcomments on}

categories: 

Ajouter un commentaire