"Picasso devant la nature" au Domaine départemental de Sceaux

Du 15 septembre au 31 décembre 2017, pour notre plus grand plaisir, le Musée du Domaine départemental de Sceaux accueille Picasso dans ses murs jusqu'à la fin de l'année.

Cette exposition exceptionnelle accueille environ 70 oeuvres du Musée national Picasso-Paris. Picasso est présenté ici sous un angle nouveau : la nature, que cette exposition vient réhabiliter en quelque sorte dans son oeuvre. La nature (végétal et animale) n'est pas qu'un décor secondaire, mais au contraire une grande source d'inspiration pour Picasso, en particulier "sa" nature ibérique, avec ses paysages méditerranéens. C'est une première et je suis très heureux que le public des Hauts-de-Seine et de la région parisienne puisse en bénéficier.

Picasso fait partie de ces génies sans frontières qui sont parvenus à entrer dans tous les foyers de la planète, et donc à rendre accessible l'art pour le grand public.

C'est cela, la force de l'art et de la culture : transcender les époques, dépasser les barrièrs intellectuelles, toucher tous les publics, au-delà d'un microcosme.

C'est l'objectif du grand projet "Vallée de la Culture" que nous avons lancé il y a près de 10 ans dans les Hauts-de-Seine.

Il faut "démocratiser" la culture. Il faut donner les clés de la compréhension de l'art à tous les publics, en particulier les plus jeunes. Cette facette éducative et sociale de la culture doit vraiment être au coeur de l'action publique, pour favoriser la citoyenneté. C'et tout un symbole que ce soient des enfants qui découvrent l'exposition le vendredi 15 septembre en avant-première dans le cadre de l'opération "Les enfants du patrimoine". 

Pour cette exposition, tout a été pensé pour que chacun puisse apprécier les oeuvres à son rythme : accrochage des oeuvres, lisibilité des cartels, livret-jeu pour les enfants... De nombreux événements sont par ailleurs proposés autour de l'exposition : des conférences, des cours de dessin pour adultes et enfants, des cours d'histoire de l'art.

"Vallée de la Culture" vient aussi réveiller une géographie qui a longtemps été exclue de la culture. 

Avant, pour satisfaire ses appétits culturels, toute la banlieue devait converger vers Paris. Les habitants n'avaient pas le choix : il n'y avait rien à côté de chez eux ! Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Avec le Domaine départemental de Sceaux, d'autres équipements de notre département, symbolisent cette transformation :

- le Domaine de la Vallée-aux-Loups et la Maison de Chateaubriand à Châtenay-Malabry,

- le Musée Albert Kahn à Boulogne,

- la Seine Musicale de l'Ile Seguin à Boulogne-Billancourt, inaugurée en avril dernier,

- la Caserne Sully à Saint-Cloud, qui accueillera dans quelques années un nouveau centre d'interprétation de l'ouest parisien , autour des archives départementales,

- la Tour aux Figures de Dubuffet dans le parc départemental de l'Ile Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux,

- la future U-Arena de La Défense, salle dédiée aux spectacles grand format, qui ouvrira en octobre,

- la Cité de la Céramique à Sèvres, qui continue à produire des chefs d'oeuvres.

Si nos villes se sont bonifiées, si elles ont accéléré leur développement économique, c'est notamment par le biais de la culture.

Ajouter un commentaire