"Il faut supprimer deux niveaux d’administration locale", Le Journal du Grand Paris, 5 octobre 2018

 

Le Président des Hauts-de-Seine estime que plusieurs étapes restent à franchir avant que les établissements publics territoriaux puissent rejoindre le Fonds de solidarité interdépartemental.

Que répondez-vous à la demande de Jacques JP Martin, président de Paris Est Marne et Bois, d’intégrer le Fonds de solidarité interdépartemental d’Ile-de-France dont vous venez, avec les six autres présidents de département, d’annoncer la création ?

La réaction de Jacques JP Martin est à mes yeux un hommage rendu à l’action des départements, qui ont su se mettre d’accord pour organiser la solidarité entre eux, au-delà des clivages politiques. Je le remercie donc. Mais sa proposition suppose que l’ensemble des établissements publics territoriaux parviennent à se mettre d’accord entre eux, ce qui n’est visiblement pas le cas.

Je demeure néanmoins attentif à une réponse collective. Cela dit, il faut que les EPT prennent bien en considération le fait que dans l’hypothèse où ils rejoignent ce fonds, un certain nombre d’entre eux devraient y contribuer. On peut se demander, évidemment, dans ce cas-là, si les communes, qui apportent leur contribution, l’accepteraient. Il reste donc plusieurs étapes à franchir avant d’arriver à ce résultat. Enfin, je précise que notre solidarité est l’échelle de la grande couronne, celle des EPT de la petite couronne.

Seriez-vous favorable à la création d’un syndicat mixte métropolitain qui se substitue à la métropole, comme le propose également le maire de Nogent-sur-Marne ?

Il a été choisi, en amont de la création de la métropole, que seules les communes y siègent. Il est bien temps de penser à intégrer les départements. Mais en réalité, je considère avant tout que l’on a besoin d’une simplification. Il existe aujourd’hui cinq étages d’administration locale en Ile-de-France, j’estime qu’il faut en supprimer deux. Pour déterminer lesquels, il suffit de répondre à la question de savoir quels sont les niveaux aujourd’hui les plus efficaces.

https://www.lejounaldugrandparis.fr/patrick-devedjian-faut-supprimer-deux-niveaux-dadministration-locale/