Dimanche 20 mars, il faut voter !

Beaucoup ont du mal à comprendre l’enjeu de ces élections cantonales. Pourtant il s’agit de voter pour les conseillers généraux qui mettent en œuvre la politique du département. Et cette politique concerne notre vie quotidienne : garde des petits enfants, conditions de travail de nos collégiens, accueil des personnes âgées, cadre de vie avec la qualité de l’entretien des routes départementales et du parc de Sceaux, politique en faveur du handicap, insertion des bénéficiaires du RSA...

Si notre département des Hauts-de-Seine assure toutes ses missions d’une façon exemplaire, c’est parce que les élus de la majorité départementale y veillent avec la plus grande vigilance depuis la création du département. S’il fait bon vivre dans notre département, c’est cette gestion qu’il faut saluer en confortant cette majorité départementale UMP et Nouveau Centre.

La dérive peut vite arriver. L’endettement des départements voisins, qui ont des ressources fiscales égales et une population comparable, démontre que ce n’est pas si facile de bien gérer. La crise que nous connaissons exige encore davantage de travail et de rigueur. Car c’est le département qui est le premier acteur de la solidarité : 60 % de son budget est consacré aux dépenses sociales.

Je dis souvent que l’argent public est sacré, c’est celui des impôts payés par les habitants et le fruit d’un travail parfois dur. Les élus doivent l’employer pour une pleine utilité sociale, au service des habitants.

Si vous voulez que cette politique sage et solidaire puisse se poursuivre, il faut aller voter dimanche prochain, au 1er tour des élections cantonales, pour les candidats qui la représentent.

Dans notre canton de Bourg-la-Reine/Antony-nord, pour Patrick Devedjian et Martine Parésys !

Ajouter un commentaire